Faire quelque chose quand on a mal à la tête, mais pas faire n’importe quoi ?


Le paracétamol est la première cause d’insuffisance hépatique du monde occidental, évitons de tomber d’un ennui passager à un danger mortel. Pour diminuer un mal de tête ponctuel, choisir une pensée adaptée est un préalable sans effets secondaires, par exemple « ce mal de tête est supportable« . On pourra y ajouter des exercices de relaxation physique, quelques comprimés de levure de bière, ainsi qu’un régime léger (et sans alcool) pour la journée. Demain, on n’en parlera plus !

Une autre ?


Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *